ASTÉRiX

La fille de Vercingétorix

 

Astérix a fêté ses 60 ans fin 2019. Le premier album Astérix le Gaulois est paru en 1961, mais c’est  dans les pages du magazine Pilote du 29 octobre 1959 que les lecteurs font la connaissance de ce personnage, petit par la taille peut-être, mais qui va connaître une grande renommée internationale. C’est en effet la bande dessinée franco-belge la plus vendue au monde et la plus traduite avec des traductions dans 111 langues.

 

C’est pour célébrer cet anniversaire que le 38e album, La fille de Vercingétorix, est paru le 24 octobre 2019 alors que je me trouvais en France. À la recherche d’une lecture divertissante, je me le suis donc procuré. Il s’agit du quatrième album dorénavant écrit  et dessiné par les nouveaux « papas » d’Astérix et Obélix, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, depuis qu’Albert Uderzo avait arrêté de les dessiner en 2008. Ce dernier, qui est décédé le 24 mars 2020, était devenu, en 1977, à la fois le dessinateur et l’auteur d’Astérix et Obélix à la mort de son ami René Goscinny. C'est ensemble qu'ils avaient inventé Astérix, le célèbre petit moustachu gaulois ; son comparse Obélix, le rondouillard livreur de menhirs tombé dans la potion magique quand il était petit ; ainsi que les habitants de leur village, le seul résistant encore à l'empereur romain Jules César, qui occupait alors toute la Gaule.

L’album La fille de Vercingétorix met au premier plan des adolescents et leurs conflits intergénérationnels : Adrénaline, le personnage principal au caractère bien trempé et qui fugue sans cesse, est la fille de Vercingétorix.  Elle est recherchée par Jules César qui veut en faire une Romaine. Le fils du poissonnier et  celui du forgeron, face à leurs avenirs professionnels, ont une place importante dans l’histoire. Les pirates, dont le bateau sombre systématiquement dans tous les albums, sont également à l’honneur. Astérix et Obélix, censés surveiller Adrénaline qui, bien entendu, va échapper à la vigilance du village gaulois, vont se lancer à sa recherche.

 

J’ai trouvé l’histoire assez plate, un peu décousue et sans entrain. Il y a quelques références à l’actualité et certains clins d’œil mais j’ai peu souri à la lecture de cet album. Dommage !

 

Annie Joly

Correspondante Culture

Tobie Lolness (Tome 1): Timothée de Fombelle

Un roman d’aventure écologique au pays des lilliputiens aux faux airs de dystopie. Sauf que chez Tobie Lolness, nous ne sommes pas dans une société futuriste  postapocalyptique, mais dans un arbre et chaque classe sociale réside à la hauteur qui lui correspond : le haut de l’arbre pour les privilégiés, les basses branches pour les plus démunis.  

 

Tobie Lolness est un jeune garçon de 13 ans qui mesure moins de deux millimètres, comme tous les autres habitants de l’Arbre. Privilégié, il a eu la chance de grandir quasiment au sommet de l’arbre –une vie idéale ! Jusqu’au jour où son père, éminent chercheur qui, refusant de partager sa dernière invention avec l’État, se retrouve chassé puis kidnappé. Ainsi séparé de ses parents, Tobie doit prendre la fuite. Une fuite vers le monde d’en bas...


Ma Petite Planète Chérie

Nous avions envie de partager avec vous cette perle pour varier les plaisirs :      Ma petite planète chérie. Il s’agit d’une série d’animation pour enfants, à partir de 5 ans, créée par les studios d’animation Valentinois Folimage, sur une idée originale de Jacques-Rémy Girerd, plus connu pour son film d’animation La Prophétie des grenouilles.

 

Cette série éducative, disponible gratuitement sur YouTube, aborde avec humour et poésie la protection de l’environnement. De la biodiversité aux grands cycles naturels, en passant par l’évolution et la place de l’homme sur la planète, toutes les grandes problématiques sont abordées mais, pour une fois, avec un point de vue optimiste. L’idée est de nous faire voir le monde à travers les yeux de deux enfants, Coline et Gaston, qui rencontrent et discutent avec une nature personnifiée qui n’a pas la langue dans sa poche.

L’animation est  simple,  la musique  de générique est entraînante  et reprend à la

Un roman initiatique destiné à la jeunesse mais qui peut être lu et apprécié à tout âge. C’est un de ces livres à mettre dans les mains des lecteurs récalcitrants : il y a des chances qu’il devienne leur premier coup de cœur, voire leur premier gros roman lu avec plaisir.

L’écriture est fluide et pleine d’humour. Les illustrations de François Place viennent aérer le texte et nous font voyager dans ce pays minuscule. Les thèmes abordés résonnent avec les problèmes de notre monde actuel : immigration, environnement, inégalités…  Un bol d’air frais à lire de 9 à 99 ans.

 

Marion Bouscarle

Correspondante Culture

fin le thème abordé dans l’épisode. L’intention des auteurs est claire, comme le confirme Jacques-Rémy Girerd, dans le dossier de presse de la version sortie en salle de cinéma en 2010 : « Distiller des messages légers, positifs tout en invitant le public, et notamment les jeunes, à réduire leur impact écologique. »

Ainsi, Ma petite planète chérie emmène nos enfants sur les chemins de l’écoresponsabilité en faisant découvrir les petits gestes de protection et de respect de l’environnement. Une belle façon d’apprendre tout en se divertissant et en restant tranquillement en    famille sur son canapé.

En parallèle, des ressources pédagogiques et des jeux en ligne sont disponibles sur le site d'accompagnement du film (mapetiteplanetecherie.crdp-lyon.fr) pour ceux qui souhaitent aller plus loin.

 

Marion Bouscarle

Correspondante Culture

© 2020 by Made in France