Florence Buatois

Présidente de la French American Cultural Society (FACS)

Née à Montréal, le 23 Novembre 1961 de parents français et suisses. Elle possède 3 nationalités. Si son enfance est parisienne, elle choisit la Suisse pour ses études universitaires et obtient à HEC Lausanne son Master of Science in Business and Economics (MSBE) en 1984. Elle commence sa carrière chez IBM France à la Gaude, près de Nice, en tant qu’analyste financière.  Puis elle passe deux années en Caroline du Nord, aux États-Unis, et y obtient son Master of Business Administration (MBA).

 

En Caroline du Nord, elle met au monde son premier garçon, puis, à Nice son deuxième et au Chesnay son troisième. Dès son retour en Suisse, c’est dans son Alma Mater : l’Université de Lausanne qu'elle choisit de reprendre le travail. En charge des projets de consultance du MBA HEC Lausanne, elle se passionne pour la gestion des projets confiés aux étudiants par des entreprises de toutes tailles de l’Arc lémanique. Des PME aux multinationales, des petites fondations aux grands organismes internationaux, les entreprises de tous les secteurs apprécient le regard extérieur des étudiants qui proposent des recommandations innovantes et structurées.

​Suite à la signature des accords de Bologne en 1999 et à l’uniformisation du système de crédits en vue de faciliter les échanges internationaux, elle prend en charge la gestion des Stages et Mémoires Master d’HEC Lausanne ainsi que les relations extérieures de la Faculté.

En 2009, départ pour les États-Unis, pour y retrouver son mari, cette fois-ci sur la Côte Ouest, à San Francisco. Active rotarienne en Suisse, elle devient membre du Palo Alto University Rotary Club en Californie et prend en charge l’organisation du gala annuel. Elle intègre le comité directeur de deux institutions importantes de la région, la French American Cultural Society et l’American Red Cross Silicon Valley Chapter, au sein desquelles elle prend en charge, avec succès, l'organisation de levée de fonds. Ainsi les deux galas de la Croix Rouge permettent de récolter plus de 250 000 $ chacun. En 2014, elle intègre le Modern Art Council du San Francisco Museum of Modern Art (SFMoMA), organise des visites de collections privées (Russian Modern Art), des petits déjeuners conférences (ArtBite), prend en charge l’organisation du gala de levée de fonds en l’honneur de l’artiste Christian Marclay qui reçoit d'ailleurs le premier Contemporary Vision Award depuis la réouverture du musée d’art moderne de San Francisco. La soirée rapporte plus de 450 000 $. En 2017, Elle prend la Direction du comité directeur de la French American Cultural Society.

L'action de la French American Cultural Society (FACS) vise avant tout à promouvoir la place de l'artiste dans nos sociétés. En favorisant le dialogue, la diversité, la créativité et l'innovation, la FACS coproduit en étroite collaboration avec les services culturels de l'ambassade de France différents projets culturels sur la Côte Ouest.

Chaque année, la FACS donne le ton en participant au déroulement de la Nuit des Idées, événement interactif et collaboratif à San Francisco coproduit par les services culturels et des acteurs clés de la ville, notamment SFMoMA, le groupe media KQED, et la San Francisco Public Library (SFPL). La Nuit des Idées propose une programmation de sept heures de débats, performances, de musique et de danse. Cet événement rassemble chaque année plus de 5 000 personnes venant d'horizons très variés.

Florence Buatois est l’archétype de la Francophone !

 

Pour sa première édition en 2019, la Nuit des Idées a décliné le thème de la ville du futur, le futur de la ville. L’artiste francais JR y a été la star de la soirée tout comme la cheffe française triplement étoilée Dominique Crenn. Être vivant pour l’édition 2020 remporte le même succès. Qu’en sera-t-il de l’édition 2021 ? La pandémie nous oblige à repenser la formule.

Une réflexion est en marche…

 

La FACS prolonge tout au long de l'année ces débats dans le cadre d'une coopération internationale entre la ville d'Oakland et celle de Saint-Denis. Ce projet de coopération internationale met en place un dialogue entre des professionnels français et américains (artistes, urbanistes, architectes, universitaires…). Juliette Donadieu, attachée culturelle du consulat général de France à San Francisco transcende les frontières et a donné l’impulsion du projet Oakland/Saint-Denis* en partenariat avec la FACS. Le partage des idées et expériences vise à faire émerger de nouvelles méthodes pour construire ensemble des villes plus inclusives et créatives. Les solutions identifiées vont donner lieu (très prochainement !) à un documentaire et à une publication.

 

Enfin, toujours avec le même objectif, nous travaillons sur la création d'une nouvelle institution culturelle innovante, la Villa San Francisco, sous l’égide du consul général de France. La FACS en dira bientôt davantage sur ce projet inédit... Restez à l'écoute !

l'équipe de la French American Cultural Society

Florence Buatois se présente au travers de questions/réponses, notre version du questionnaire de Proust :

 

1.   Mon principal trait de caractère :

La joie de vivre et la curiosité.

 

2. Mon principal défaut :

toujours insister même après un ou plusieurs refus.

 

3. Mon occupation préférée :

découvrir les expositions d’art parisiennes, new-yorkaises et san franciscaines avec mon mari ou mes amis. Partager un bon repas avec les gens que j’aime. Lire et relire classiques et nouveautés littéraires. Passer du temps chez Payot à Lausanne ou Genève, à l’Écume des pages boulevard Saint Germain. Me promener au bord de la Seine, de la mer et du lac Léman. Skier dans des conditions idéales : neige fraîche, grand soleil, pistes désertes, puis couronner la journée par une fondue aux truffes !

4. Ce que je voudrais être :

« juste quelqu’un de bien ».

5. La couleur que je préfère :

le bleu sans hésiter. C’est le ciel, la mer, la liberté, le bonheur, l’infini… et aussi la couleur des chemises que j’offre systématiquement aux 4 hommes de ma vie ! Leurs placards en débordent.

 

6. Mon auteur favori :

difficile de se décider. Je ferai donc une liste de mes auteurs favoris : l'auteur suisse  Charles-Ferdinand Ramuz dont le roman le plus populaire est Derborence, la Canadienne francophone Denise Bombardier, auteur du roman une enfance à l’eau bénite, ainsi que les grands auteurs classiques français, Molière, Racine, Corneille, La Fontaine et Hugo.

 

7.  Mon compositeur préféré :

Ravel. Le Boléro me trotte dans la tête en permanence depuis le début du confinement. Il a fait l’objet de si belles interprétations en mode orchestre à distance, une pure merveille intemporelle de montée en puissance qui vous emporte dans un tourbillon de joie.

 

8. Mon héros préféré dans l’histoire :

Jean Monnet, Père de l’Europe. Nous célébrons cette année 70 ans de paix en Europe grâce à lui.

La French American Cultural Society

Histoire de la FACS

La French American Cultural Society (FACS) voit le jour en 1999 à San Francisco. C’est à Ken Alwyn, partenaire associé chez PWC, que revient cette ambitieuse initiative de collaboration culturelle franco-américaine.

Pourquoi avoir choisi la FACS ?

Passionnée d’art, francophone, habitant la Baie de San Francisco, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’accueille la proposition qui m’est faite dès mon arrivée en Californie, de participer au conseil d’administration de la FACS, puis plus tard d’en prendre la Direction. J’apprécie le dynamisme des équipes culturelles consulaires. Travailler avec l’actuel consul général de France Emmanuel Lebrun Damien ainsi que Juliette Donadieu, l’attachée culturelle est un pur bonheur. Tout le comité directeur est unanime. C’est grâce à l’étroite collaboration entre nos deux entités, que nous avons pu aboutir à la conception des trois projets d’envergure qui constituent désormais l’essentiel de nos programmes : La Nuit des Idées, La Villa San Francisco ainsi que le projet original de rapprochement culturel Oakland/Saint Denis.

Un dernier message

Saisissons l’opportunité qui nous est offerte durant cette période sans précédent, pour repenser nos priorités, nos attitudes, nos stratégies, pour mieux nous adapter au nouveau monde de demain. Quid du rôle de l’artiste dans un monde post Covid ? « L’art est un effort pour créer à côté du monde réel un monde plus humain », disait André Maurois.

Florence Buatois

Présidente de la FACS

avec la contribution de Maryse Camelan, FACS

© 2020 by Made in France