De la Chanson au Spoken Word,

Du Slam au blues: le Rondeau

C’est dans la joie et la tristesse que j’écris cet article. En effet, j’aurais dû venir en mars animer, avec Made in France, des ateliers slam et spoken word dans les écoles de la côte Ouest des États-Unis, ainsi qu’à
la French Fest de Seattle. Malheureusement, notre voyage a été annulé au dernier moment pour cause de Covid-19. Heureusement, nous sommes bien confinés, en sécurité, sur l’île de Majorque où je vis
depuis presque trois ans. Je voulais aborder ici la forme du rondeau.

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de participer à l’organisation du premier championnat d’Europe de slam poésie à Reims. À cette occasion, j’ai travaillé avec la bibliothèque d’archives de la ville, La bibliothèque Carnegie. Outre le célèbre Grand Jeu de Reims – groupe de poètes des années 20 rassemblés autour de René Daumal – j’y ai découvert l’existence d’un champion du slam avant l’heure : Guillaume de Machaut, en effet, a vécu dans les environs de Reims au xive siècle et est connu pour avoir gagné des concours de poésie dans toute l’Europe lors de joutes qui rassemblaient chevaliers et poètes. Célèbre pour avoir démocratisé la poésie et pour être le précurseur du rondeau, critiqué à son époque pour avoir rendu populaire la parole lyrique, il reste pourtant dans l’histoire. Tout comme les slameurs d’aujourd’hui, Guillaume de Machaut a dû prouver au monde que son combat était poétique. On dit de lui qu’il est également à l’origine de l’écriture de la chanson blues.

Mais, le rondeau qu’est-ce que c’est ?

 

Voyageons dans le temps, et retournons donc au xive siècle. Le rondeau était alors un poème de quatre strophes chanté par des poètes, comme le fameux Adam de la Halle, surnommé le « poète bossu ». Ce style musical et poétique pouvait aborder des sujets variés allant du changement des saisons à l’émotion, en passant par la romance.

Le fameux Guillaume de Machaut a été un des premiers compositeurs de rondeaux et l’un des plus prolifiques avec 76 poèmes de ce type à son actif, en plus des 235 balades qu’on lui attribue par ailleurs. Sa notoriété a d’ailleurs traversé la Manche jusqu’à influencer, entre autres, Geoffrey Chaucer, considéré comme le plus grand poète d’Angleterre du Moyen Âge et souvent surnommé « le père de la poésie anglaise ».

Grâce aux troubadours, le rondeau, reconnu comme l’une des trois seules formes fixes de poésie française médiévale, s’est d’abord répandu dans le Sud de la France puis en Europe du sud, particulièrement dans le Nord de l’Italie et en Espagne.

Il a progressivement évolué vers une forme simplifiée. La version moderne du rondeau compte 3 strophes – un quintet, un quatrain et un sextet – composées de 15 vers de 8 à 10 pieds. Le refrain reprend systématiquement les premiers mots ou bien tout le premier vers de la première strophe, ce qui donne à cette forme poétique ce rythme unique et remarquable que j’aime utiliser et transposer dans mes ateliers slam.

 

Sébastien Gavignet

Correspondant Culture

© 2020 by Made in France