FRANCOPHONIE 

ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

La pandémie du coronavirus a bien mis en évidence l’interconnexion des mondes et leurs vulnérabilités, mais elle interroge aussi sur les rapports hommes-nature. Si la domestication de cette dernière semblait acquise, on constate  que, ni les technologies, ni les investissements ne suffisent à les maîtriser sans compétence, savoir-faire et savoir-être. Et l’union de tous les acteurs sera nécessaire pour réussir. Rien de bien nouveau ! Dans son numéro 40 de mars-avril 2017, Francophonies du Sud (un supplément du magazine Le français dans le monde) proposait un dossier consacré au développment durable en Afrique. Parmi les sujets traités, un a attiré plus particulièrement mon attention : l’éducation au développement durable (EDD). Pourquoi l’EDD ? Parce que c’est l’avenir. C’est l’outil nécessaire pour répondre aux crises, innover, accroître et échanger compétences et savoir-faire. L’EDD s’adresse à tous : enfants comme adultes, professionnels ou non. Comment sensibiliser, éduquer ou former pour ensuite passer à l’action ? Vaste sujet qui demanderait de nombreuses pages de présentation. Dans cet article, nous vous proposons plus modestement quelques éclairages sur un organisme francophone, l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), et sur deux de ses nombreuses actions ouvertes à tous : la formation en ligne et les projets. 

 

L'histoire d'un institution:

Si le statut et le nom de cet organisme, qui dépend de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et qui siège à Québec, ne sont fixés que depuis 2013, son histoire est plus ancienne.  Elle est liée à celle du  Réseau de l’énergie et du développement des pays de langue française et de ses actions de coopération dont l’objectif était de répondre aux différentes crises énergétiques internationales successives du xxe siècle et à la promotion de l’idée de développement durable (DD). L’IFDD se pose comme un acteur clé dans l’espace francophone pour ces problématiques environnementales, mais, afin de mener à bien objectifs et missions, s’aperçoit qu’il a besoin d’acteurs francophones compétents, sachant maîtriser les outils de l’environnement pour le développement. Il faut donc les former, les accompagner, pour qu’eux-mêmes puissent à leur tour accompagner les projets, promouvoir et mener à bien les actions de l’IFDD. 

Un premier outil : 
la formation en développement durable 

L’institut propose des formations en ligne, en  présentiel ou en formation continue qui s’articulent sur les thématiques de l’environnement et du développement durable. Elles sont organisées par les différents partenaires de l’OIF, dont    l’Université Senghor à Alexandrie, en Égypte. Elles s’adressent à tous mais conviennent particulièrement à ceux qui s’intéressent au développement durable des pays francophones et à la gestion de leur écosystème. Ainsi, des cadres, des négociateurs, des chercheurs, des étudiants, des partenaires du domaine privé ou public peuvent tirer profit de ces formations. Actuellement et pendant toute cette année 2020, l’IFDD propose 4 formations en ligne* de type MOOC
 

(cours en ligne ouverts et massifs, CLOM en français) pour connaître, comprendre et maîtriser des outils nécessaires pour agir dans le DD. Ces 4 cours se complètent parfaitement : 

1- Compréhension et analyse des actions et des enjeux du développement durable 

2- Économie et gestion de l’environnement et des ressources naturelles 
3- Évaluations environnementales des politiques et des programmes de développement  
4- Droit et protection de l’environnement

 

Un deuxième outil : 

Des projets en développement durable 
Ces projets se caractérisent par leur diversité : diversité des thématiques et des lieux, investissements financiers plus ou moins importants au bénéfice de quelques dizaines de personnes à plusieurs milliers. Mais tous s’inscrivent dans le cadre de l’initiative « Objectif 2030 ». Ce programme des Nations unies se décline autour de 17 objectifs soucieux de mettre en œuvre un développement durable et humanitaire pour l’ensemble de la planète. L'IFDD*** a 84 projets en cours de financement répartis autour de 12 catégories au bénéfice de 26 pays. Nous citerons au hasard : des projets de croissance économique et travail décent, tel que la « Valorisation de la jacinthe d'eau pour la fabrication de biens et services en milieu lagunaire » ; des  projets d'éducation de qualité, tel que le « Centre de transcription et d'édition braille (CTEB) » à Yaoundé ; ou encore des projets d'éradication de la pauvreté, tel que le projet « Éco-cure-dent ». Pour toute soumission de projets ou d'initiatives comme des dons financiers, le bénévolat ou le partage d'informations, de bonnes pratiques ou de ressources, la plateforme de l'institut**** est ouverte à tous.
 


Prêt à agir ? 
Grâce à ces 2 outils, la formation et les projets, l’IFDD entend faciliter la mise en œuvre du   développement durable dans le monde francophone. Il s’agit de permettre à tous les acteurs (actuels et futurs) d’échanger idées et projets menés dans des cadres socio-culturels très   différents et de répondre de façon innovante et efficace aux enjeux environnementaux actuels. Nous faisons tous partie du problème, mais  pourquoi ne pas devenir également une partie de la solution en apprenant, partageant et agissant ? 
 

© 2020 by Made in France